Plafond acoustique : comment en installer un faux ?

Pour ceux qui habitent dans les appartements et ayant des voisins en dessous d’eux, ils ne peuvent être épargnés des bruits incessants. Grâce à une isolation acoustique, vous allez remédier à ce problème de bruits dérangeants. En installant un faux, vous aurez une forme esthétiquement plus géniale avec une couverture très appropriée sur les parties du plafond abîmées.

Le processus de l’installation

Pour commencer, rassemblez tous les matériaux indispensables permettant un bon placement de ces faux plafonds. Cela dit, les rails, les montants, la laine minérale de 10 cm, des vis, des plaques de plâtre sont à avoir à disposition. Quant aux matériels, il s’agit de la perceuse, de la visseuse et du mètre. Citons également le marteau, le cordon à tracer, la pince, la grignoteuse. Sur un blog sur la maison, il vous sera indiqué comment la fixation s’effectue. En effet, la fixation des montants doit se faire sur des murs porteurs. Il faudra alors utiliser certains équipements de travail en l’occurrence les gangs et des manches longues. Sur les murs porteurs, on installe les rails. L’étape suivante est la pose de la laine minérale entre les montants. Enfin, on glisse les plaques phoniques puis on les visse.

Autres détails importants sur la mise en place de faux plafonds acoustiques

Pour perfectionner votre installation, posez le rail à 1 cm du plafond existant. Cette pose se fait suivant la laine minérale. C’est justement à ce niveau que la fixation des plaques de plâtre s’effectue sur les montants. En outre, le traçage doit être bien réussi. Pour y arriver, il faut marquer sur une feuille toutes les distances en les dimensionnant convenablement. Ainsi, utiliser un cordon pour réaliser une bonne découpe. Ensuite, on emboîte les 2 rails aux 2 murs porteurs. Pour les montants, on trace sur les 2 côtés du plafond deux repères. C’est à l’aide d’une pince qu’on fixe proprement dit les montants. L’insertion des plaques phonique est assurée par le lève-plaque.